De larmes en roses

De certaines larmes naissent des
roses...
Des roses qui formeront des jardins....
Des jardins qui
embéliront des lieux...
Des lieux qui feront des
heureux...


mercredi 7 mai 2008

Pour que vivent les autres

Il y'a des gens qui ont le sacrifice dans la peau..rien à faire, ils ne changeront jamais...que vous leur dites de s'occuper un peu de leur personne, de leurs affaires, ils vont vous demander si vous n'avez toujours pas réglé ceci, accompli cela...ces gens ont un sens élevé de responsabilité, si élevé qu'ils se prennent pour les sauveurs de l'humanité..
Chacun à un degré différent, ils font des gestes quotidiens en faveur des pauvres, des opprimés, des malades. Ils sont humanitaires et leur crédo c'est d'assister les malheureux et d'aider toute personne qui a besoin d'aide.
A travers les générations, ces gens là ont essayé d'apporter un soutien sans faille aux nécessiteux du Monde..qu'ils soient riches ou simples citoyens, ils ont défendu les causes justes et mis du baume dans le coeur des milliers voire des millions d'individus à travers la planette.
Je leur rends un vibrant hommage, et je n'oublierai surtoût pas toutes les personnes qui, autour de nous répondent présentes et ne lésinent pas sur les moyens afin de nous tendre la main...
Je parle spécialement de ma mère, à qui tous les remerciements du monde ne suffiront pas. Elle continue d'être là et de s'occuper de ses enfants mais aussi de ceux qui la sollicitent sans se donner un temps pour elle. Son abnégation n'a d'égale que son amour pour "les autres"...
A ma mère, je dis merci et longue vie..bisou maman..

2 commentaires:

Gilles a dit…

J'arrive à vous par votre message sur mon blog, chère Karima. Merci pour cette visite qui nous permet maintenant d'échanger.
Vos billets sont très émouvants. J'en aime le style et le contenu. Ils parlent avec grande affection de ce pays, le vôtre, qui tente douloureusement de se relever d'une période qui me fait honte : le colonialisme et sa fin terrible !
J'ai passé quelques heures d'escale à Alger en 1964 (je rentrais par bateau d'un voyage en Côte d'Ivoire - voir ma bio sur le site http://www.écrivosges.com/auteurs). L'impression ne m'a jamais quitté : beauté, beauté, beauté, et... tragédie !
Cette main que vous me tendez me touche profondément.
N'hésitez pas à m'adresser messages et textes (ou extraits) à gilles.laporte.ecri@wanadoo.fr.
Je ferai tout pour répondre efficacement à votre attente.
A bientôt, chère Karima.
Très bonne journée.
Amitié.
Gilles

karima B a dit…

Bonjour Gilles,
ça me fait très plaisir de vous lire et de trouver votre commentaire sur mon blog. je suis honorée aussi si vous avez trouvé mes billets émouvants. J'essaye en tout cas d'exprimer mes pensées avec un style qui m'est propre, et tant mieux si des personnes aussi importantes comme vous aiment. Merci infiniment pour votre éventuel soutien, je vous contacterai incessament. Il y'a encore quelques jours je ne vous connaissais pas, et grâce à Internet j'ai découvert un petit coin de votre univers que je souhaite bien explorer!
mes amitiés Gilles.