De larmes en roses

De certaines larmes naissent des
roses...
Des roses qui formeront des jardins....
Des jardins qui
embéliront des lieux...
Des lieux qui feront des
heureux...


mardi 29 avril 2008

Emeutes, une violence collective.

Pendant deux jours, Chlef a connu des émeutes qui ont occasionné des dégâts matériels importants et des arrestations de jeunes émeutiers. Pour ceux qui ont oublié, Chlef (anciennemment El Asnam) a été secoué par un violent séisme en 1980. Aujourd'hui après 28 ans, le problème du relogement des familles sinistrées est toujours d'actualité. Comment imaginer que des milliers de familles vivant dans des maisons préfabriquées depuis autant d'années, n'ont pas pu être pris en charge convenablement? ils disent que dans la Loi de finance 2005, on leur a donné le droit à une aide financière, puis vient une autre Loi qui la leur supprime. C'est quoi cette écurie?
Même en 2005, ce n'est vraiment pas tôt!
Les émeutes de ces jours-ci ont occasionné des dégâts qui peuvent atteindre plusieurs milliards...quel gâchis en effet!
Et si l'on a regardé au bon moment du côté de ces sinistrés, cet argent gâché ne le sera pas, puisqu'il va servir une bonne cause!
Comme a dit aujourd'hui le chroniqueur d'El Watan, il nous faut un ministère des émeutes!
Les prévoir c'est mieux que de les combattre!

2 commentaires:

meriem a dit…

Dans les années 80, Gérard Lenorman avait chanté " Si j'étais Président de la République" , que je dédie à tous les Algériens et en particulier aux habitants de Chlef pour bercer leur chagrin et calmer leur colère. Voici quelques paroles de cette célèbre chanson:

" Il était une fois à l'entrée des artistes
Un petit garçon blond au regard un peu triste
Il attendait de moi une phrase magique
Je lui dis simplement

Si j'étais président de la république
Jamais plus un enfant n'aurait de pensées tristes
Je nommerai bien sûr Mickey premier ministre
De mon gouvernement
Si j'étais président

Simplet à la culture me semble une évidence
Tintin à la police et Picsou aux finances
Zorro à la justice et Minnie à la danse
Est-ce que tu serais content
Si j'étais président

Tarzan serait ministre de l'écologie
Bécassine au commerce, Maya à l'industrie
Je déclarerais publiques toutes les pâtisseries
Opposition néant...

Après 28 ans, l'Algérie n'a pas encore compris que le jeu " Si j'étais Président " continu.

karima B a dit…

Très perspicace meriem!
Le grand jeu continue en effet...
Pour Chlef, un second séisme lui fera certainement du bien!
Amitiés...