De larmes en roses

De certaines larmes naissent des
roses...
Des roses qui formeront des jardins....
Des jardins qui
embéliront des lieux...
Des lieux qui feront des
heureux...


mercredi 21 janvier 2009

L'amour d'une voiture


Je suis sans voiture depuis 3 mois. Comme vous pouvez le voir, elle est accidentée. Au moment de l'accident elle avait à peine 2 mois de "vie".
Un accident de voiture ça peut arriver à n'importe qui. Je ne dirai pas que je n'étais pas fautive, mais ce qui s'est passé n'était pas entièrement du à mon inconscience.
J'ai dérapé sur un pont par une journée qui a connu une fine pluie. Comme je ne connaissais pas vraiment cet endroit j'ai du ignorer l'existence d'un virage, ce qui a fait que je n'ai pas rétrogradé la vitesse. Surprise, j'ai tenté de freiner mais la voiture était déjà partie foncer malgré moi sur la barrière de sécurité qui donnait sur un vide. A cet instant là, j'ai du me rendre compte que ma vie était finie et que finalement on pouvait mourir bêtement et facilement. Entre le moment où ma voiture frappait de plein fouet la barrière et le moment où elle tournait sur elle même au milieu du pont, je ne me souviens de rien. Comme s'il y a eu une coupure entre l'instant où je pensais tomber dans le vide et le moment où la voiture s'est dégagée pour reprendre sa folle danse.
J'ai eu beaucoup de chance. Aucune voiture n'est venue en sens inverse en ce moment là. J'étais seule pendant quelques minutes. Seule avec ma folle voiture qui venait de me trahir. Ou que je venais de trahir. La conduite est un plaisir qui peut virer au cauchemar pour plusieurs raisons. J'ai su que l'endroit où j'ai eu cet accident est connu pour être celui de la mort. En fait juste avant d'entamer le virage la route est surélevée. Plusieurs accidents y ont été mortels. Je pense que la mort n'était pas loin aussi ce jour là. Elle m'a sans doute effleuré un court instant préférant me renvoyer dans la vie. C'était ça le moment que je n'arrive pas à me rappeler.
Sans doute parce que justement en ce moment là je n'existais pas.
Faites attention sur les routes.

11 commentaires:

La Connexion a échoué a dit…

Slamet rassak!!! Hamdoulleh eli kherdjatek salamet!!! Quand on voit la mort arrivée et on ne peut pas fuir c'est à Lui qu'on pense!!! Que va-t'on Lui dire?!!!

Tant mieux tu as une autre chance pour vivre!!! profitez-en?

karima B a dit…

merci (la connexion a échoué),en ce moment là on a des pensées floues, comme si on en a pas du tout...

lecteur anonyme a dit…

allah satrak.
el hamdou lilah ala assalama
j'ai eu un accident il n'ya pas longtemps et je ne te confie rien si je te dis que dieux m'a donné une deuxième chance pour vivre. Cette 2eme chance je ne pourrai pas la guacher je profite pour penser à lui et suivre son droit chemin.

karima B a dit…

c'est clair lecteur anonyme que nous avons eu une deuxième chance..certes il nous arrive d'oublier qu'on a failli mourir, d'oublier que l'on doit faire ce que nous n'avons pas pu faire ( du bien bien sûr), mais il faut toujours essayer de se rapeller que si nous sommes là en vie c'est probablement pour une cause juste...enfin je l'espère!
merci de participer

N_spirit a dit…

hamoudlel satrak rabi!

c'est pas grave pour la voiture l'essentiel que aucun mal ne t'es arrivé! c'est pour ça que je déteste les voitures moi ça peut te tuer bêtement !

karima B a dit…

Bonjour Spirit, joli pseudo!
Même si les accidents de route font peur il ne faut pas pour autant detester les voitures! on peut mourir dans un bus, un avion ou un bateau c'est du pareil! la vie est ainsi!
bonne chance dans tes études!

your love from far away(not for long i hope) a dit…

the car looks bad.it sure was a close call....I am happy you made it a live K,otherwise my life would have been in shambles.thanks for being here!

Wendy Madsen a dit…

Karima,

I am glad that you are okay and am so sorry for your accident. Life is precious. Your blog is always thought-provoking and inspiring.

karima B a dit…

thank you for your sympathy I hope that all goes well for you and the baby

village.aitdaoud a dit…

Bonjour,

On se rend compte de l'importance de la vie dans ces moments là justement. Ce qui ne nous a pas tué, nous rend, forcément, plus forts.

Hamdoulilah salamat.

karima B a dit…

Merci village ait daoud pour ta sympathie.